Histoires de Mamans : Faire le choix d’avoir un autre enfant

Histoires de Mamans : Faire le choix d’avoir un autre enfant - Les Parentales

Histoires de Mamans c'est une série où les futures mamans, nouvelles mamans ou mamans depuis un moment échangent, partagent et nous font entrer dans leurs vies de mamans.

Chaque histoire est différente. On a toutes nos hauts et nos bas. Peu importe ton chemin, peu importe la voie que tu choisiras d'emprunter, tes choix & décisions t'appartiennent et sont valides. Finalement, on se donne toutes pour être les meilleures mamans possibles, chacune à notre façon.

Faire le choix d’avoir un autre enfant, une réflexion

Quand j’étais petite…

Quand j’étais petite, je disais que j’aurais 4 enfants. Puis, quand j’ai eu mes premières années de règles douloureuses, j’ai dit que j’en aurais 10… question d’éliminer ce calvaire des menstruations le plus souvent possible. Une idée de génie, disons-le! 

Sauf qu’il faut les élever après, ces petits cocos-là. 

Notre histoire, notre famille

En 2011, j’ai donné naissance à mon premier garçon, puis à mon deuxième en 2014, et finalement, à mon troisième en 2016. Une troisième grossesse rocambolesque…

Avec un décollement placentaire en voyage, une prescription de repos (avec 2 autres enfants à la maison), le début du travail prématurément à 34 semaines, et finalement, un bébé qui naît à 40 semaines.

Mais en plus, bébé doit être hospitalisé pour une infection au rein à 7 jours de vie… à Noël. Ça m’a pris des semaines, voire des mois pour me remettre de tout ça. J’ai dit que la famille était terminée. Que nous avions un superbe trio avec beaucoup de défis de gestion, et qu’il était maintenant temps d’en profiter.
Quand Paul a eu 12 mois, j’ai eu comme d’habitude un appel de Mère Nature qui me disait qu’il était temps d’en faire un autre, mais moi j’avais décidé que non! J’ai donc dit à mon mari que nous allions attendre que Paul ait 3 ans pour prendre une décision finale. On en avait plein les bras, ce n’était pas le bon moment et ça ne le serait peut-être jamais, mais je ne voulais pas me sentir obligé de décider à ce moment-là. 

À l’automne 2019, j’entame ma réflexion. J’ai le goût d’avoir un autre bébé. J’en parle à mon mari en me demandant si c’est fou de penser à ça. On réfléchit, on envisage les options, rester dans le monde des petits, ou grandir et aller chez les grands. On a finalement décidé que notre famille n’était pas uniquement basée sur les besoins de notre grand qui demande beaucoup de gestion, mais aussi sur ce qu’on voulait construire comme famille. 
 

Mon désir d’être mère : plus fort que tout

Est-ce que j’ai eu peur des jugements d’avoir une « grosse » famille? Un peu…

Surtout de ceux de ma mère, qui était convaincue que notre famille était terminée parce que c’est ce que l’on martelait depuis des années. Je pense qu’elle le savait plus que nous, au fond, que nous aurions un autre enfant. Elle connaissait mon désir d’être mère. 

Évidemment, je me suis très très souvent fait juger (pas méchamment) par ce choix inusité de nos jours, mais pour nous être 6  c’est tout à fait normal et banal. Ce n’est clairement pas le 4e qui apporte un fardeau, surtout quand on considère l’écart d’âge entre les enfants. 

En octobre 2020, la petite Blanche arriva dans nos vies. Au fil des mois, nous avons découvert que c’était LE morceau de casse-tête unique qu’il nous manquait. On ne le savait pas, mais on avait tellement besoin d’elle pour cimenter notre famille. Elle fait découvrir à chacun des garçons une facette de leur personnalité qu’ils devaient encore faire grandir. Nous, comme parents, on admire tout cela et on se dit qu’on a fait le bon choix. 

Avoir une grande famille en 2022

Nous avons eu la chance de choisir d’avoir 4 enfants et de pouvoir vivre ce moment. Évidemment, il faut choisir les activités et les coûts financiers, mais sincèrement, je ne pense pas qu’on choisit d’avoir des enfants pour économiser.

Si vous hésitez à avoir plusieurs enfants, ça vaut la peine de peser le pour et le contre parce que parfois, on ne sait pas quelle magnifique surprise nous attend si on se lance dans cette aventure. 

Avoir une grande famille en 2022, je pense que ce n’est vraiment pas plus compliqué qu’une famille de 2. 

Maman de 4 enfants famille nombreuse

← Ancienne article