Rédiger son plan de naissance pour l'accouchement

Rédiger son plan de naissance pour l'accouchement - Les Parentales

Es-tu prête à rédiger ton plan de naissance pour ton accouchement à venir ?

Prépare-toi une boisson chaude et enveloppe-toi dans une couverture ♡

Une chose importante, lorsque vient le temps de rédiger un plan de naissance, est de garder en tête que le mot ‘’plan’’ n’est pas tout à fait le bon mot.

À quoi ça sert la plan de naissance ?

Le « plan » de naissance sert plutôt à faire des choix éclairés, réfléchis, et les mettre sur papier, pour éviter d’être prise au dépourvu le moment venu. Réfléchir à ce que l’on désire et ce que l’on veut éviter, pour se permettre de lâcher-prise et de s’abandonner au côté reptilien de son cerveau lors de l’enfantement, sans revenir sans cesse dans son cerveau rationnel pour réfléchir ou prendre des décisions.

Certaines seront portées à élaborer un plan de naissance en planifiant tout dans les moindres détails du début à la fin; elles ont un scénario bien précis qui s’est créé en elles, et elles le chérissent ♡ C’est tellement humain, après tout!

Chaque événement attendu dans la fébrilité, qu’il soit négatif ou positif, nous emmène à nous créer des scènes détaillées dans notre tête, auxquelles nous finissons souvent à croire. Bien-sûr, le moment attendu arrive, et rarement les choses sont identiques ; pas négativement nécessairement! Mais forcément différentes; la vie est faite ainsi.

Les scénarios positifs sont très bénéfiques, pour nous remplir de bonnes vibrations et de confiance!

Les scénarios négatifs nous rendent craintifs, anxieux, et nous remplissent d’appréhension.

J’ai déjà lu une phrase, qui avait beaucoup raisonnée en moi;
«La vie, c’est ce qui se passe quand ce qu’on avait planifié n’a pas lieu»

Un accouchement n’est pas quelque chose que l’on peut «échouer» !

Là où je veux en venir, c’est qu’il est risqué de se servir du plan de naissance pour rédiger notre fameux scénario idéal de la même façon que l’on rédigerait une histoire, en se fermant à tout autres variantes, puisque ça enlève la place à la multitude d’autres merveilleux scénarios qui peuvent se produire!

Tu pourrais finalement ne pas être à l’aise dans l’eau, et ton bébé pourrait naître dans le lit au lieu du bain/piscine; tu pourrais enfanter avec la présence d’une autre sage-femme que la tienne/ un autre médecin que celui que tu espérais, et la chimie pourrait surprenamment être présente avec celle/celui-ci au premier instant!; tu pourrais donner la vie à la maison au lieu de la maison de naissance, avec la musique de ta voix au lieu de ta playlist consciencieusement choisie, tes enfants pourraient dormir au lieu de voir leur petit frère/sœur naître et le rencontrer plutôt à leur réveil, tout doucement.

Et ce serait tout autant une naissance totalement magique! ♡

Bien-sûr avec des différences de ta visualisation, parce que la vie est ainsi faite, magnifique, magique, sauvage et non prévisible! Le risque de créer un plan dans le but que la naissance se déroule de façon identique au scénario, est d’entraver le lâcher-prise si important lors de l’accouchement, et de te fermer à des éventualités que la vie pourrait t’apporter, qui pourraient finalement te convenir encore mieux. 

De ne pas laisser suffisamment cours à ton instinct primitif et maternel, à la force du moment présent, à l’écoute de ton corps et de ce qui te fera du bien à tel ou tel moment pendant la naissance. Le risque aussi de laisser un sentiment «d’échec» que ça ne se soit pas passé comme tu le voulais, d’avoir dérogé du doux rêve imaginé.

Alors qu’un accouchement n’est pas quelque chose que l’on peut «échouer» !

C’est un événement unique, qui ne s’évalue pas, ne se compare pas, ne se quantifie pas. Donner la vie est quelque chose d’imprévisible, wild, naturel et puissant, qui demande un abandon et une confiance en cette puissance! Tout le contraire de la planification!


Voilà donc pourquoi j’ai appelé mes plans de naissance «souhaits de naissance».

La première chose à faire, avant de commencer la rédaction d’un plan de naissance, est de bien s’informer pour faire des choix éclairés. Prends le temps de te poser et de te demander ce qui t’effraie, ce à quoi tu tiens, ce que tu aimerais savoir, ce que tu ne comprends pas.


Le plan de naissance est un merveilleux outil d’introspection! ♡


Questionne, et n’hésite pas à chercher les deux côtés de la médaille, le pourquoi du comment, les risques et bénéfices. Comprendre comment ton corps fonctionne, le ballet des hormones nécessaires pendant et après l’accouchement, les changements d’ondes cérébrales au cours de l’enfantement.


Comment le corps et l’instinct du nourrisson fonctionnent.
Pose des questions. Cherche plus de réponses si celles qu’on te donne ne suffisent pas.


Tu es la première concernée! 

Connaître tes droits lors de l'accouchement

Ensuite, il est aussi fondamental de connaître tes droits. Ils sont tellement méconnus!


Et ton plan de naissance est un super outil pour t’aider à les faire respecter.
On a souvent à tort l’impression que l’on doit accepter tout ce que l’on nous dit venant d’un professionnel de la santé.


Savais-tu que tu avais le droit de quitter l’hôpital plus tôt qu’avant ton «congé»?
Que tu as le droit de manger et de boire tout au long du travail? Que tu n’es pas obligée d’accepter le déclenchement de ton accouchement simplement parce que tu as « dépassé » ta DPA (date probable d’accouchement, et non date prévue d’accouchement. Cette date est à vrai dire une moyenne, qui pour une première grossesse serait plus réaliste d’être à 41sa que 40sa, à mon humble avis.)?
Que l’ocytocine synthétique n’est pas le seul moyen de déclencher une naissance?
Que tu n’es pas obligée de pousser couchée sur le dos, ni d’accepter les touchers vaginaux ?

Tant de choix et d’actes sont parfois pris sans consulter réellement la mère, qui croit devoir accepter sans broncher. S’en suit malheureusement trop souvent des blessures invisibles mais tout autant douloureuses, parfois même des traumatismes. On dit souvent à ces mères «mais tu es en vie, et tu as un bébé en santé, c’est tout ce qui compte!»

Comme une doula de ma connaissance a déjà dit, c’est normal de vouloir plus que juste «survivre»!

 «Survivre» à son accouchement, c’est la base, l’essentiel, le minimum.
Ta santé mentale et ton intégrité, lors de cet événement si transformateur, comptent aussi.

Il est primordial que tu puisses vivre ton enfantement en te sentant en sécurité, aimée, respectée, et en écoutant tes besoins. 

*Les violences obstétricales n’ont pas leur place.
Elles peuvent prendre plusieurs formes, physiques, verbales, etc. mais sont toujours inacceptables, et doivent être dénoncées.
Le consentement, ça ne s’applique pas qu’aux relations sexuelles.

Tu peux donc inscrire dans ton plan de naissance, par exemple, que tu refuses les touchers vaginaux, ou que tu souhaites qu’ils soient faits par la même personne. Qu’on t’explique le pour et le contre d’une intervention pour que tu puisses faire un choix éclairé, et qu’on te laisse le temps d’y réfléchir, au besoin.

Tu peux demander qu’on s’adresse à ton/ta partenaire plutôt qu’à toi, pour ne pas te sortir de ta bulle. Qu’on parle à voix basse dans la chambre de naissance.

Tu peux demander à couvrir l’horloge numérique (qu’est-ce qui fait plus appel au côté cartésien du cerveau qu’une énorme horloge qui émiette les secondes devant toi? Hahaha)

Tu peux demander à retarder le clampage du cordon jusqu’à ce qu’il ait cessé de battre.

À accueillir bébé toi-même, à ce que ton/ta partenaire accueille bébé.

À conserver ton placenta.

Une multitude d’options s’ouvrent à toi, il s’agit de ton corps, ton bébé!
Ils ne cessent pas de t’appartenir parce que tu franchis la porte d’un hôpital ♡

Évidemment, il faut garder en tête qu’advenant des complications, il est possible que certains de tes souhaits ne puissent être honorés.
Pour parer à quelques éventualités, tu peux veiller à inclure certains points auxquels tu tiendrais, advenant par exemple une césarienne.

La façon d'exprimer tes souhaits pour l'accouchement

Finalement, mon dernier conseil serait dans la façon d’exprimer tes souhaits dans ton plan de naissance ♡

Le but étant que ton plan soit respecté du personnel médical, l’idéal est qu’il démontre que tu es informée, qu’il indique ce que tu souhaites de façon simple et claire (évite d’écrire des paragraphes, et les plans de plusieurs pages).
Puisque tu désires évidemment une belle ambiance, et former une team fluide et positive avec l’équipe présente, les phrases débutant par « Je veux », « J’exige », etc. sont donc à éviter idéalement.

Si l’équipe qui lit ton plan à l’impression que tu remets leurs aptitudes en question, que tu les vois comme tes ennemis, il y a de fortes chances que l’atmosphère sois lourde et tendue pour tout le monde.

Après tout, les membres de l’équipe sont là pour vous, toi et bébé!

Il est de loin plus agréable pour les lecteurs de ton plan que tu les guides vers la voie que tu as choisie, en débutant tes phrases par des termes tels que;
« Je souhaite », « Je désire », « Je tiens à », « Si tout va bien, je veux ».
Il y a beaucoup plus de chances que ton plan soit aisément respecté de cette façon!


Ainsi que le climat soit agréable et positif (ce qui est nécessaire pour enfanter, et sécréter les hormones nécessaires, après tout!) ♡


Voici quelques exemples de sujets intéressants sur lesquels s’informer, ou qui peuvent être abordés dans ton plan selon ta situation;

  • Présence des enfants

  • Présence d’une doula (accompagnante à la naissance)

  • Péridurale (et autres narcotiques)

  • Méthodes de soulagement de la douleur

  • Déclenchement

  • Cervidil, Cytotec, Ocytocine synthétique (aussi appelée synto/pitocin)

  • Rupture artificielle des membranes

  • Clampage précoce/tardif du cordon/bébé lotus

  • Poussée physiologique et réflexe

  • Touchez vaginaux

  • Étudiants en médecine

  • Hormones nécessaires à l’accouchement

  • Monitoring externe, interne, intermittent, etc.

  • Ambiance, bruits, intimité

  • Soins du nourrisson, vitamine K, antibiotique pour les yeux

 

Césarienne;
    • Débuter le travail avant la césarienne

    • Création du microbiote de bébé avec un tampon/ gaze stérile dans le vagin

    • Peau à peau dès la naissance

    • Ne pas avoir les bras attachés

    • Que des photos soient prises

    • Types d’anesthésie

    • Se faire décrire ce qui se passe, les actes posés

    Je te souhaite un enfantement transformateur et remplit d’amour ♡


    Plan de naissance type « checklist »

    J’y aborde de multiples sujets, offrant par le fait même matière à réflexion.
    Allant de l’ambiance dans la chambre, à la gestion des contractions et au séjour post-accouchement, j’ai essayé de couvrir le plus d’éléments possible!
    Des espaces libres ont été ajoutés à chaque section, pour plus de personnalisation, ainsi que deux sections « infos pertinentes »

    Pour celles qui désirent un plan plus personnalisé et rédiger leurs souhaits par écrit, j’offre également un autre type de plan, plus « vierge ».
    Disponible en 3 versions;
    * Hôpital
    * Maison de naissance
    * Césarienne programmée

     La Doula artiste illustratice accompagnante naissance femme enceinte

    ← Ancienne article